STOICISM : un projet FP7 de recherche et d’innovation

    Projet majeur innovant de recherche (STOICISM) lancé dans le cadre du FP7 pour une « Nouvelle approche respectueuse de l’environnement dans le traitement des minerais »      

    Vers la mi-2011, en réponse à la pénurie de certains minéraux sur les marchés mondiaux et la hausse vertigineuse des prix des matières premières, le septième programme-cadre européen de recherche (FP7) a lancé un appel à grands projets dans le cadre des nanosciences, des nanotechnologies, les matériaux et les nouvelles technologies de production (NMP) qui comprenait « NMP.2012. 4.1-1 : Nouvelles approches respectueuses de l’environnement sur le traitement des minerais. » L'Initiative Matières Premières de l'UE et Europe 2020 ont  reconnu qu'il  est nécessaire  d'améliorer l'efficacité de toutes les matières premières pour rester aussi autosuffisant et auto-durable que possible. Les objectifs globaux de ces politiques sont de développer de nouveaux axes de traitement des minéraux, innovants, propres, soucieux de protéger les ressources et des technologies pour mieux utiliser les matières premières dans le secteur des minerais. La proposition devait s’adresser au cycle de vie complet, depuis l’extraction des matières premières aux matériaux marchands de haute qualité d’un ou plusieurs minéraux industriels ou pour la construction.  

    Les technologies durables pour les minéraux industriels calcinés (STOICISM) ont passé deux séries d’offres fortement concurrentielles (187 propositions au total) avant de recevoir le feu vert pour leur financement en juin 2012. Le projet se déroule sur 4 ans, le lancement a eu lieu en janvier 2013 en Espagne.

    Le Consortium STOICISM est dirigé par Imerys, une grande société productrice de minéraux industriels  et se compose de 17 associés, comprenant 8 PME de 8 différents pays européens. Les principaux contributeurs à cette plate-forme pluridisciplinaire comprennent plusieurs universités, des PME et sociétés spécialisées, une association industrielle, ainsi que des instituts de recherche et de technologie appliquée.

    L’objet du projet STOICISM est de développer des solutions durables et innovantes pour les axes de traitement des minéraux réduisant l'empreinte carbone de plusieurs minéraux industriels calcinés, en regardant par conséquent l’ensemble de la chaîne d'approvisionnement depuis l'extraction, la valorisation des déchets et l'optimisation de la fonctionnalité pour les utilisateurs finaux. Plus particulièrement, les technologies de Recherche Développement et Innovation (RDI) seront contrôlées pour l'enrichissement, le séchage et la calcination des minéraux, notamment la terre de diatomées, la perlite et l’argile et les nouvelles technologies de production d'énergies seront évaluées. Finalement, les processus mis en œuvre seront facilement transférables à d'autres minéraux industriels.