Politique de l’UE

    Le partenariat européen d'innovation sur les matières premières (PEI-MP) dans le cadre de l'initiative phare « Une Union pour l'innovation », et  la politique efficace des ressources est la réaction des autorités européennes face aux défis de la société causés par la nécessité de garantir un approvisionnement durable en matières premières qui contribueront aux objectifs de 2020 de la politique industrielle de l’UE afin d’augmenter la part de l’industrie dans le PIB de 20%. Pour résoudre ces défis, en dehors du partenariat sur les matières premières, les activités d’innovation et de démonstration ont été améliorées au niveau de l’UE au moyen de divers partenariats privés-publics (PPP) et de fonds. La Commission européenne a rouvert l'espace de Recherche et Développement pour les matières premières dans le 7e programme-cadre de l'UE (FP7) de recherche et développement sous différents thèmes, particulièrement « les nanosciences, les nanotechnologies, les matériaux et les nouvelles technologies de production » et l’environnement. Les matières premières se positionnent clairement comme un défi sociétal dans le prochain programme-cadre de l’UE appelé Horizon 2020 couvrant non seulement les aspects liés à la recherche, mais aussi à l’innovation. De plus, le renforcement de la coordination des divers efforts en matière de recherche, connaissances, outils et infrastructures de recherche pour maximiser les retombées des initiatives de recherche et des actions dans le domaine des matières premières effectués par l’UE, les États membres, l'industrie et la recherche européennes au bénéfice de la société sont maintenant gérés avec une priorité absolue.

    Bien qu'importateur net de matières premières en général, l'Europe est un important producteur mondial de minéraux industriels. Environ 180 millions de tonnes par an de produits sont extraits dans l'UE, avec une contribution estimée de 10 milliards d’euros au PIB européen et offrant un emploi direct à quelques 42500 personnes. Un approvisionnement sécurisé des produits minéraux durables est essentiel pour maintenir les industries minières européennes, les minéraux et industries manufacturières, puisqu’en termes planétaires, l’UE produit un tiers de la production mondiale de perlite, 20% de kaolin calciné et 20% de diatomées.

     

    Les principaux  fonds du budget de l'UE sont affectés aux activités d’innovation et de  démonstration dans le cadre du FP7 pour relever les défis de cette société le long de l'accès aux matières premières sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

    L'objectif principal du projet financé STOICISM FP7 (Technologies durables pour les minéraux industriels calcinés en Europe) est de renforcer la compétitivité de l’industrie eeuropéenne des minéraux industriels en développant des technologies de traitement et d’extraction plus propres, plus éco-energétiques. STOICISM est un projet phare du secteur avec une attention particulière sur les minéraux industriels calcinés. La majeure partie du procédé de calcination utilise la combustion directe de carburants fossiles, contribuant jusqu’à 85% de leurs émissions de carbone. Dans l’atteinte de l’objectif global, trois principaux minéraux industriels calcinés ont été identifiés : la terre de diatomée ; la perlite et kaolin. Les processus mis en œuvre peuvent aussi alors être directement transférables à beaucoup d'autres minéraux industriels. Les principaux marchés pour ces minéraux sont la filtration des liquides alimentaires, la peinture, les revêtements, le plastique, le caoutchouc, les cosmétiques, l'isolation et les matériaux de construction. STOICISM est une matrice de recherche, développement et  des activités de démonstration grâce aux nouvelles technologies de pointe tout au long de la chaîne de valeur des minéraux industriels. Ceux-ci comprendront les développements dans l'extraction, l'enrichissement, le séchage, la calcination et le recyclage des déchets.

    STOICISM devrait avoir un impact significatif sur le caractère durable de l'industrie des minéraux industriels de l'UE en diminuant l'emploi des ressources (à la fois les dépôts minéraux et les ressources en énergie) conduisant à la production durable de produits de meilleure qualité, plus purs, avec moins de déchets et un impact environnemental réduit.